Une fiche pour scanner


La résolution spatiale du scanner est généralement indiquée en ppp (points par pouce) ou en dpi (dots per inch).

Calcul des résolutions

Le scanner

La résolution spatiale du scanner est généralement indiquée en ppp (points par pouce) ou en dpi (dots per inch). Ces deux unités sont strictement équivalentes. Un pouce valant 2,54 cm, un scanner réglé à 300 ppp produit environ 12 points par mm. Souvent, le logiciel fourni avec le scanner ou son interface TWAIN permettent d’accéder par interpolation à des résolutions supérieures à la limite optique du scanner. Cette fonction est inutile et doit être oubliée. De même, les résolutions optiques supérieures à 1200 ppp sont souvent illusoires sur un scanner à plat car des facteurs mécaniques et optiques limitent la finesse des détails obtenus, notamment pour la capture de documents transparents.

En plus de la résolution spatiale intervient la résolution en profondeur. Il s’agit de définir avec quelle précision seront numérisées les couleurs. Elle est généralement fixée à 8 bits par couleurs. Une image couleur de 10×10 cm scannée à 300 ppp occupera un espace d’environ 4 Mo non compressé. La même image en noir et blanc occupera trois fois moins d’espace : 1,33 Mo Certains scanners permettent d’augmenter la résolution en profondeur à 16 bits par couleurs. Sachez que l’exploitation effective de ces hautes densités demande une expérience importante. Inutile donc d’alourdir ses fichiers inutilement.

L’imprimante

La résolution d’une imprimante est généralement indiquée également en ppp (ou dpi). Cependant, cette résolution est celle d’une seule couleur, celle qui correspond à l’encre de l’imprimante. Pour obtenir des nuances de couleurs, il faut plusieurs points. La résolution apparente se trouve donc fortement réduite. Pour une imprimante à 1 200 ppp, la définition apparente tombe à 240 ppp. Le papier est également un facteur limitant la résolution. Il faut compter 120 ppp maximum sur papier ordinaire et 240 ppp sur papier photo.

Si l’original doit être agrandi, on calcule la résolution d’entrée, celle du scanner, selon la formule suivante : Taux d’agrandissement × 300 = résolution à régler sur le scanner

Exemple : Agrandissement d’un dessin au trait 10×15 en format 20×30

2 × 300 = 600 ppp (en cas d’inexactitude, on arrondira par le haut)

L’écran

Un écran a une résolution d’environ 70 à 80 ppp. Si le but est d’obtenir une photo à afficher sur écran, on calcule la résolution directement à partir du format de destination. Par exemple, pour obtenir une photo 1024×768 pixels à partir d’un tirage photo 10×15 cm, 1024 (pixels) / 150 (mm) × 25,4 (conversion en pouces) = 173. On choisira ici la résolution la plus proche : 150 ppp. On peut aussi faire le choix d’arrondir par le haut, soit 300 ppp, puis d’utiliser un logiciel de traitement d’image (tel que Gimp) pour la ré échantillonner exactement aux dimensions voulues.

Exemples de choix de résolutions sur le scanner
Original Destination Résolution optimale
Photo 10×15 cm Écran 17″ plein écran (1024×768) 150 ppp
Photo 10×15 cm Fichier pour envoi par courriel 100 ppp
Document imprimé A4 Document imprimé A4 (copie) 300 ppp
Diapositive ou négatif 24×36 mm Impression photo 10×15 cm 1200 ppp
Diapositive ou négatif 24×36 mm Écran 19″ plein écran (1280×1024) 1200 ppp
Photo 10×15 cm (A6) Impression 20×30 600 ppp